Comment surmonter la solitude du Freelance à Strasbourg ? [2/2]

Voici la suite du premier article sur la vie de Freelance à Strasbourg. Dans cette suite vous y trouverez le témoignage de 3 Freelances : Serena, Charlotte et Joanna.

a

1️⃣ Serena Vitti, SEO Freelance à Strasbourg. 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Serena VITTI, consultante SEO Freelance à Strasbourg spécialisée dans le référencement web. J’aide les entreprises à booster leur visibilité sur Internet, à acquérir plus de trafic naturel sur leur site et à être mieux positionné sur Google sur des mots-clés stratégiques. 

J’élabore des stratégies de contenus sur mesure, qui prennent en compte à la fois Google, l’internaute et les contraintes business. 

Comment vis-tu la solitude de l’entrepreneur ? 

Je ne vois pas cela comme de la solitude, mais plutôt comme une idée singulière qui a commencé à germer dans la tête d’un individu, capable de trouver les bonnes opportunités et les bonnes personnes pour l’aider à la faire pousser ! J’entends par là qu’on n’est rarement seul dans son projet, la dimension interpersonnelle est primordiale pour aller plus loin et pouvoir admirer la plante une fois celle-ci fleurie ! 

Que fais-tu pour y pallier ?

Il existe des solutions pour pallier au sentiment de solitude, comme le fait de s’entourer d’autres freelances, en côtoyant des espaces de co-working, en s’investissant dans des groupes sur les réseaux sociaux par exemple, ou en élargissant son cercle de connaissances au-delà de ses clients. De là naissent des partenariats, de l’entraide et une belle aventure humaine. 

Tu es dans le groupe de Free-lance Strasbourg… Qu’est-ce que ça t’apportes d’être dans ce groupe ?

Christelle, la fondatrice du groupe, a répondu à un besoin que nous avions en tant que Freelances à Strasbourg. L’idée est de se retrouver pour travailler ensemble (…ou pour faire tourner les bars et restaurants locaux!) et échanger sur des problématiques communes. 

Ça permet aussi d’élargir son réseau, d’avoir plusieurs partenaires et pouvoir travailler sur des projets communs. On y trouve une réelle dynamique de groupe, avec beaucoup d’entraide, de bienveillance et de bonne humeur ! Ça permet de relativiser et se dire qu’on n’est pas les seuls à vivre certaines situations.

a

Son site Internet

a

a

2️⃣ Charlotte Payant, graphiste Freelance à Strasbourg.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Hello ! Je suis Charlotte Payant, graphiste freelance depuis 2 ans maintenant (ça passe vite..). Lyonnaise d’origine mais Strasbourgeoise de cœur. Je suis un petit bout de femme qui essaye d’adopter « la positiv’attitude » chaque jour. Ça fait déjà plusieurs années que je baigne dans le graphisme et je me suis spécialisée petit à petit dans le graphisme print et l’édition. Je suis convaincue que le papier à encore toute sa place dans notre monde (et oui, c’est carrément plus cool d’avoir un livre entre les mains !). J’ai récemment créé mon studio de graphisme : Studio fovea dont le site est encore en construction (hâte de vous montrer tout ça !)

Comment vis tu la solitude de l’entrepreneur ? 

J’ai de la chance d’avoir pu trouver un atelier à 5min de chez moi. J’ai passé ma première année de freelance seule chez moi, à travailler dans mon petit studio et ce n’était vraiment pas la joie. Cet atelier me permet de sortir, de rencontrer du monde et de différencier ma vie pro / perso. Quand on est freelance je pense que c’est essentiel de faire le plus de rencontre possible, même si elles ne nous servent pas dans l’immédiat, car on peut très vite avoir le sentiment d’être seul.e, encore plus lors de cette crise sanitaire… En tant qu’indépendant.e on se retrouve à tout gérer : la créa, la compta, la relation client etc. C’est des éléments qu’on apprend sur l’instant, avec l’expérience et c’est difficile au début de se retrouver seul.e avec une charge de travail énorme, sans personne pour nous soutenir dans ces tâches. 

Que fais-tu pour y pallier ?

Essayer de s’entourer avec des personnes (dans la même profession ou non) qui comprennent ce que l’on vit. Personnellement mes moments de « solitude » sont généralement lorsque les clients manquent à l’appel. Depuis deux ans j’ai beaucoup de mal à me stabiliser, parfois je vais avoir un rythme très chargé et d’un coup tout s’arrête. Dans ces moments de creux je me sens complètement perdue. C’est donc important de s’entourer des bonnes personnes, qui comprennent ce que l’on vit sans nous juger afin de ne pas nous juger nous même ☺

Tu es dans le groupe de Free-lance Strasbourg… Qu’est-ce que ça t’apportes d’être dans ce groupe ?

Yes ! J’ai rencontré Christelle, la fondatrice du groupe, peu avant, en début d’année. On a tout de suite accroché car on travaille dans le même domaine (deux graphistes print + des verres de vins ça ne peut faire que des étincelles haha) Elle m’a donc parlé de son envie de créer un groupe réunissant les freelances de Strasbourg et j’ai tout de suite été emballée ! Rien de mieux justement pour trouver des personnes qui se comprennent dans une même ville 😉

a

Son Instagram

a

a

3️⃣ Joanna, communication digitale et print Freelance à Strasbourg.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Joanna, j’ai 32 ans et après des études dans la communication et 12 ans d’expérience dans ce domaine, je me suis lancée à mon compte il y à bientôt 1 an.

Comment vis tu la solitude de l’entrepreneur ? 

Avec cette année si particulière, c’est vraiment difficile d’être seule toute la journée et de ne voir personne d’autren à part sa famille. Dans les périodes où le virus était moins actif, rencontrer d’autres entrepreneurs était une bouffée d’oxygène. Parler avec des personnes qui nous comprennent et vivent les mêmes joies et peines (les montagnes russes!) est très important pour moi. 

Que fais-tu pour y pallier ?

En ces temps de confinement, les visios et les messages sont quotidiens avec d’autres entrepreneurs. Malheureusement cela ne comble pas le lien social. Dès que les temps seront plus clément, je m’inscrirai à nouveau à des after works, apéro entrepreneur, réunion de dirigeants etc. 

Tu es dans le groupe de Free-lance Strasbourg… Qu’est-ce que ça t’apportes d’être dans ce groupe ?

Je suis heureuse de faire partie de ce groupe car j’ai pu découvrir des Freelances de la région, proche de chez moi. On sait qu’il y a du monde dans la région mais c’était plus difficile de les trouver. Merci Christelle d’avoir eu l’idée de tous nous réunir !

J’ai eu l’occasion de participer à une soirée apéro Freelance organisée par Christelle et quelle joie d’avoir rencontré en vrai certains. Ça m’a apporté de super discussions, des remises en question et de nouvelles rencontres avec de nouveaux corps de métier que j’ai ajoutés à mon carnet d’adresses 😉

C’est très enrichissant !

a

Son site Web

a

a

Merci beaucoup pour vos témoignages 🙏.

a

J’aime dire que l’entrepreneuriat, on le fantasme beaucoup avant de se lancer. J’ai appris en bientôt 2 ans et de nombreuses ITW avec des entrepreneur.e.s que seul le courage, la résilience et les remises en question nous permettrons d’aller de l’avant.

a

Parfois vous allez pleurer des larmes de sang, parfois vous devrez casser des murs avec votre tête et c’est okay. Est-ce que tous les jours on se demande pourquoi on s’est lancé ? Oui et c’est aussi okay.

a

L’entrepreneuriat ne s’apprend pas et nous ne sommes pas tous fait pour l’être. J’ai d’ailleurs écrit un article à ce sujet.

a

Je vous souhaite pour 2021, de faire encore pleins de belles rencontres, signer de beaux contrats, avoir confiance en vous et en vos compétences. Ne pas vouloir être aimé par tous. Soyez authentique, clivant, suivez vos valeurs et ne cherchez plus à vouloir être parfait. Apprenez, aussi, à dire S.T.O.P aux contrats pourrit.

a

Aujourd’hui surfez dans les creux de des vagues. Prenez du temps pour améliorer votre communication et votre stratégie commerciale. Affinez votre cible, prenez des nouvelles de vos clients, proposez leur un petit quelque chose, faites un livre blanc, apprenez à déléguer ou scaler votre boîte. Vous pouvez aussi écouter des entrepreneurs strasbourgeois inspirants via mon podcast.

a

Courage,

Priscilla

Priscilla

Créative et optimiste née !