Comment surmonter la solitude du Freelance à Strasbourg ? [1/2]

Être Freelance a des avantages comme des inconvénients. Certains Freelances ont décidé de créer des coworking pour y pallier et d’autres personnes ont créé des communautés.

a

A Strasbourg, Christelle a lancé un groupe Facebook durant le premier confinement. A l’heure où je vous parle, il a atteint 120 membres. Une jolie communauté qui grandit au fil du temps où les rdv pour coworker ou simplement boire des verres pour décompresser de la journée, rythme ces travailleurs solitaires qui ont besoin de se retrouver pour se sentir moins seul.

a

J’y adhère personnellement et croyez moi, cette sensation de sentir entouré, surtout durant cette année un peu morose où la vie sociale bat de l’aile, pour laisser place au couvre-feu, masque, distanciation sociale et des confinements, c’est vraiment de l’or en barre.

a

Dans cet article j’ai posé diverses questions à Christelle, la fondatrice du groupe « Freelances à Strasbourg », ainsi que 3 autres Freelances pour nous parler de la solitude d’être Freelance et de ce que leur apporte ce groupe. Vous pourrez retrouver leur témoignage dans un deuxième article.

a

Christelle Aron – Fondatrice du groupe « Freelance Strasbourg » et directrice artistique

a

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

a

Je m’appelle Christelle Aron et je suis directrice artistique spécialisée dans le domaine du print, et plus particulièrement l’édition. Je voue une passion pour les livres et crois fortement au pouvoir du papier pour transmettre des messages à impact positif et communiquer de manière responsable.

a

Comment t’es venu l’idée de créer un groupe de Freelance Strasbourg ?

a

Originaire de Strasbourg, je suis revenue y vivre en 2019, après avoir passé une dizaine d’années en France et à l’étranger. Très vite, j’ai fait le constat qu’il n’existait aucun regroupement de freelances, comme on en trouve dans la plupart des grandes villes. 

a

J’ai alors pris l’initiative de créer ce groupe Facebook qui permet d’échanger avec des personnes animées par la même passion du freelancing, parler de nos problématiques communes (quel que soit le domaine d’activité), interagir de manière active et bienveillante, et qui donne la possibilité de se rencontrer et pourquoi pas, amener de nouvelles collaborations. 

a

Depuis sa création qu’est-ce que cela t’as apporté ?

a

J’ai créé ce groupe pendant le confinement, en avril 2020 : il a mis quelques mois avant de se développer radicalement à la rentrée. Il m’a permis de faire la rencontre d’autres freelances qui partagent les valeurs de partage, passion et bienveillance. J’ai alors découvert la force du collectif pour s’encourager, se motiver, se recommander, mais aussi se soutenir et s’entraider en cas de coup dur, comme ça été le cas pendant le 2e confinement. 

a

Ce groupe m’a également apporté de nouveaux contrats, comme c’est le cas de plusieurs personnes !

a

Vous avez passé les 100 membres sur la page FB, as-tu des envies ou idées particulières ? 

a

Oui, nous sommes déjà plus de 100 freelances dans le groupe et de nouvelles personnes nous rejoignent chaque semaine, c’est juste dingue !

a

Les idées ne manquent pas, elles sont nombreuses… J’essaye avant tout d’être à l’écoute des membres, dans une démarche collaborative : je vois si une idée plaît ou non avant de l’appliquer. Pour la suite, j’ai envie de planifier des évènements sur plusieurs jours, créer des collaborations entre les membres, ou encore donner la parole aux freelances à travers un nouveau média. Les possibilités sont infinies, tout est à créer. 

a

Qu’est-ce que je peux te souhaiter pour 2021 ?

a

Une vie sociale dans nos cafés et bars, de nouvelles rencontres et de beaux projets engagés !

a

La suite de l’article 🔜

a

a

Le groupe FB si tu es Freelance et son site Internet si tu as besoin de ses compétences.

Priscilla

Créative et optimiste née !