Le marketing ne sauvera pas un produit pourrit.

Le marketing que vous allez mettre en place ne sauvera pas d’un produit pourrit. N’oubliez jamais qu’il y a des océans rouges avec de l’argent, des océans bleu qui ne rapportent rien et inversement. Puis y a des lacs.

a

Exemple d’un cas d’école.

a

Information au pied levé : du trafic mais peu d’achat. 

a

Un jour, un homme m’a parlé de son business. Il ne comprenait pas pourquoi les gens n’achetaient pas sur son site alors qu’il avait du passage. Je n’avais pas le tableau de bord devant les yeux donc je ne sais pas si c’est beaucoup de passage mais l’exemple est fou. Je voulais vous le partager.

a

Son e-commerce : Vendre des accessoires pour les fumeurs de cigare. 

a

Qui aujourd’hui achètent des cigares ? Des personnes d’un certain standing (oui, les clichés sont nécessaire pour l’élaboration d’un persona) fan et passionnées par des cigares. Des personnes qui aiment les belles choses, raffinées, luxueuses. Les personnes qui fument le cigare sont une minorité d’amateur, ce n’est pas n’importe quel fumeur. Le cigare c’est luxueux, c’est cher, ça donne une certaine allure de Dandy (attention, cela nuit gravement à la santé, je ne vous invite pas à fumer). Il y a tout un background en amont. Puis c’est particulier à fumer. C’est souvent « un plaisir » 

a

Problème :

  • Ce marché est extrêmement niché,
  • Ce marché est un lac,
  • C’est compliqué de faire de la publicité pour ce genre d’objet car c’est juste interdit,
  • Son site fait trop e-commerce lambda, il devait plus ressembler à un site comme « les Raffineurs »
  • Ses produits viennent de Aliexpress. On peut difficilement vendre du made in China via Aliexpress en dropshipping pour vendre « des accessoires pas du tout indispensabe » à une clientèle qui aime les belles choses. 

a

Mon rôle est de vous dire, « Oui votre taux de vente n’est pas assez bon en effet les chiffres le montre ici et ici ». Je vous invite aussi à vous pencher sur votre marché pour connaître la moyenne des chiffres.

a

Je vous donne aussi des hypothèses à travailler. 

a

Je vous ferais un article plus en détail sur mon travail incroyable.

a

P.S: Vous n’êtes pas non plus obligé de rester focalisé sur un pays où la pub pour les accessoires pour fumeur est interdite. Tout se traduit.

a

Votre rôle c’est de faire du cash sinon vous auriez créé une association.

a

Lire des données, ça demande beaucoup « de bon sens ». C’est se poser les bonnes questions dès le début pour ne pas avancer dans le noir et aller dans la mauvaise direction durant des jours, voir des mois. Il faut mieux se planter rapidement et faire des changements rapidement. 

a

Des questions comme :

a

  • Combien de pour cent de personnes ouvrent ma newsletter ?
  • En-dessous de 40% quelques choses ne va pas. Titre, informations, manque de valeur ?
  • Trop long ou trop court ? 

En conclusion,

a

C’est chiant d’admettre que ce que l’on fait c’est pourrit. Cela fait beaucoup de mal à notre égo. Moi-même j’ai refait mille fois des choses, abandonnées, fait page blanche, recommencé mes visuels, mais en fin de compte, avec le recule, c’est ce que je devais faire.

Parfois tuer un projet vous fait revivre.

Priscilla

Créative et optimiste née !